Karak Draka royaume des Nathrong

Ancien forum Nain pour Warhammer
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fluff du Clan Durakdammaz.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Harald Durakdammaz
Guerrier des clans
avatar

Nombre de messages : 91
Localisation : Quelque part dans le Vieux Monde
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Fluff du Clan Durakdammaz.   Mer 7 Déc 2005 - 22:25

Publié une première fois sur le Warfo... Le début de la saga de mon général ! Par contre, je ne sais quand je compléterais la suite.

Durgrim le Roux fut tiré de ses pensés par une soudaine agitation dans l'Auberge du Dragon Noir.
-"Qu'est ce qui se passe, les jeunots ? Encore un qui a voulu montrer qu'il était un vrai buveur et qui voit des Trolls sous la table ?
-Non, monsieur", lui répondit un jeune nain, réfrénant difficilement son excitation," les guetteurs ont annoncé l'arrivé d'un corps des Dure-Rancune ! Le premier !
-Ah! Le "Feldmarshallieutnant" Harald Durakdammaz nous rend une petite visite? Cela fait plus d'un siècle qu'il n'est plus venu..."
Un des nains, plus attentif que les autres, demanda en échorchant le Reikspiel :
"-Feldmarshallieutnant ? C'est pas le titre que se donnent ces pompeux d'Umgi lorsqu'ils prennent le contrôle d'une armée d'une province ?
- C'est exact mon gars, rétorqua Durgrim, finissant sa chope d'une traite. "L'armée Rouge", comme vous l'appelez, est aussi bien au service du Haut-Roi Thorgrim, longue soit sa Barbe, qu'un général de notre allié l'Empereur Karl Franz.
Les plus jeunes nains murmuraient d'étonnement, les autres se préparaient à entendre un récit dont ils ne se lassaient jamais.
"Si vous voulez que je vous racontes l'Histoire, jeunes barbes, faudrait penser à remplir ma chope. Elle crie famine..."
...
"Merci bien gente dame. Qu'est ce que je disais, hum ? Ah oui.
Harald est né il y a bien de cela quatre siècles à Karak Azul, dans la famille Grumbakirikson, un clan mineur spécialisé dans la serrurerie. Il n'était pas dans une famille pauvre, hein, mais presque. Faut dire que les serruriers les plus doués essayaient de s'échapper de l'emprise du Père, Ratrik Grumbakirik [le roi des râleurs, NdT], un atrabilaire bouché à l'éméri et artisan médiocre, ambitieux et imbu de lui-même de surcroit, toujours en compagnie d'une demi douzaine de brutes armés jusqu'aux dents, véritable automates aux ordres de Ratrick. Sa femme et lui formaient un couple de ronchons à la réputation épouvantable, faisant des économies de bouts de chandelles et essayant de duper à la moindre occasion leurs clients. On racontait aussi qu'ils étaient mélés à de sombres affaires de corruption, de contrebande et de racket.
S'il faut ajouter à cela que l'jeune Harald était très faible physiquement (une histoire de dégénerescence musculaire, je crois), il y a de quoi comprendre qu'il a du en chier des ronds de casques quand il était jeune, en butte aux moqueries de certains de se camarades et de ses propres parents. Petit, remplis moi ma chope !

Merci... M'enfin, son état de santé s'est stabilisé, et jeune barbe, il était devenu un nain prometteur : si son corps ne suivait pas, sa volonté était de gromril martelé, et il a réussit à devenir un des escrimeurs les plus doués et un serrurier émérite. Autant ses parents étaient exécrables, autant lui s'était forgé une réputation de gentillesse, d'amabilité et de générosité. C'était un solitaire, buchant dur, un authentique nain qui sait ce qui veut et qui fera ce qu'il faut pour l'obtenir. Il faisait montre d'une mémoire phénomale, et se plongeait souvent dans la lecture ou l'écoute des récits héroïques de temps passés... Peut-être est cela, qui l'a empéché de devenir une ordure intégrale. Ou l'influence de son Oncle Gurney Durakdammaz, un membre jugé excentrique du clan mais fidèle Gardes des Portes du Roi, un modèle de droiture et d'honneur, qui le prit sous son aile.
Et puis un jour, un ordre urgent parvint du seigneur de Karak-Azul. Une horde de peaux-vertes se ruaient dans une des passes aux environs, et allaient déboulés sur une forteresse mineure qui risquait de se faire submergé.
Contre toute attente, ce fut Ratrick qui parvint à obtenir le commandement de l'expédition, parmi les clans réquisitionnés. Et comme il fallait s'y attendre, il y alla complétement insouciant, parfaitement persuadé que son génie suffirait à stopper le flot vert d'un seul regard. C'est mon grand-cousin Snorri Barbe de Fer, un des brise-fers de Karak Azul, et qui y prit part, qui me raconta ce qui se passa alors.
Si vous voulez que j'continues, faudrait que vous arrêtez de monopoliser la serveuse, hein ???

Bon. Où j'en étais ? Ah oui.
Au départ, Ratrick refusa qu'Harald vienne dans la bataille, le jugeant trop faiblard. Mais finalement, sous la pression de son oncle Gurney, observateur royal et commandant en second, Harald fut déployé avec les arquebusiers. Gurney et Ratrick se disputèrent pour savoir quel déploiement effectué. Gurney voulait utiliser le terrain escarpé de la passe pour diviser les forces orques et réduire leur supériorité numérique. Ratrick s'obstina et ordonna à tous de s'avancer dans la plaine.
Ce fut une idée désastreuse. Les peaux-vertes étaient innombrables, Une horde de piétons assoiffés de sang, regroupés en d'immenses meutes. Les tirs d'arbalètes et d'arquebuses n'arrivaient pas à ralentir la marée verte. Les rochers projectés par l'antique catapulte, les boulets propulsés par le canon centenaire éclaircissaient à peine les rangs serrés qu'ils se recomposaient aussitôt. Harald haranguait ses nains pour accélérer la cadence de tir. Mais bien vite, la poudre vint à manquer : la pingrerie Grumbakirikson venait encore de frapper...
Harald s'aperçut qu'il était maintenant en avant, en surplomb des lignes :même après de lourdes pertes, Gurney et ses guerriers reculaient en bon ordre vers la passe, pour fractionner les forces peaux-vertes. Le flanc d'une des grandes hordes était exposé ! Contrevenant tout les ordres inepte de son père, il déclara une charge furieuse."
Durgrim tira sa pipe, et posément, la remplit, l'alluma. Il tira lentement une bouffée, satisfait de la qualité du tabac, et de l'impatience à peine voilée de son auditoire.
"Dévalant la pente de la montagne telle une avalanche d'acier trempé, les nains d'Harald enfoncèrent les rangs gobelins. La roche céda sous les poids des bottes ferrés, et les nains furent préccédés par une nuée de roches meurtières. Les peaux-vertes n'eurent guère le temps de réagir. Fauchant comme orge, les arquebusiers d'Harald abattaient les peaux-vertes ébahis à coup de haches et de crosses, se taillaient un chemin sanglant. Devant cette incarnation de la fureur naine, les gobos ne purent que fuir terrorisés... Et entrainèrent avec eux dans leur fuite éperdue d'autres pillards verdâtres. Subitement, en une seule action d'éclat d'une douzaine de jeunes barbes, plusieurs centaines de gobos fuyaient !
Harald exultait: il venait de renverser le sort de la bataille !
En effet, les peaux-vertes furent contenus, mais à quel prix ! Le clan pleurait la mort de plus de la moitié des leurs, sur les deux cent trente nains qui faisaient partis de l'expédition. Ils avaient sacrifié leurs vies jusqu'au dernier pour sauver leurs frères lointains.

Gurney clopinait, s'aidant de sa hache comme béquille, du sang sourdant de ses blessures aux bras et à la jambe. Mais il fulminait ! La moitié de ses propres frères qui étaient tombés le furent à cause d'un boulet nain tombé en plein milieu de son unité. Et il avait entendu les ordres hurlés de Ratrick aux servants... Alors qu'il était resté avec les Brise-fers en retrait absolu des combats.
D'après Snorri, Ratrick avait plus souillé son pantalon qu'un orgre diarrhéique et gueulé plus d'inepties qu'un snotling ivre. Mais la vue de ses propres nains en train de reculer le fit entrer dans une rage noire. Il ordonna aux servants du canon de leur tirer dessus, et en avait abattu froidement deux de ses pistolets pour les faire obéir. Snorri et les autres Brise-fers n'osèrent intervenir, car Ratrick, le visage déformée par une rage sanguinaire, jouait avec un marteau, l'air dément, menaçant d'activer la rune d'Immolation de la machine. Snorri m'a avoué qu'il regrette toujours d'avoir posé ses armes, mais il n'avait pas voulu mettre en danger la vie de ses hommes avec l'auto-destruction du canon et les brutes pointant sur eux leurs pistolets.
Gurney parvint avec ses nains survivants à ce moment là. Ils furent fusillés aussitôt par Ratrick et ses sbires, devant Harald horrifié. Son mentor, son modèle, celui qu'il considérait comme son vrai père, exécuté comme un rat ! Il ne put resté sans rien faire, et se rua sur son père, le désarma, l'envoya au sol, l'assoma... Les brutes eurent du mal à le maitriser. Mais il fut quand même matraqué, malgré ses ruades furieuses, et mis à genou, la bouche en sang.
Son père le déshérita, le déclara Unbaraki, traître à son clan et à son Roi, le menaçant de mort s'il venait jamais à repparaître à Karak Azul.
Le soir même, avançant clopin clopant, enserrant sa main mal bandé ou fut appliqué le fer brûlant des Traîtres, Harald partait avec son maigre bagage, sur la route de l'exil.
Il s'effondra. Au loin, il voyait sa forteresse natale parée de milles feux.Il leva son poing aux étoiles, dont l'éclat se réflétait sur les larmes coulant le long de ses joues meurtries, et jura à la lumière de Mannslieb et Morrslieb, qu'il consacrerait sa vie à réparer les torts et l'injustice.
Puis il ressera sa maigre cape, et partit sur la route du Nord, vers l'Empire des hommes. "

Durgrim s'arréta, et jeta un coup d'oeil sur sa montre, merveille mécanique extraite du tréfond de son gouset.
"Ca mes garçons, c'est le début d'une très longue histoire... Et c'est bientôt l'heure de mon tour de garde."
La déception du public se fit entendre dans un Oooohhhh collectif.
"Ah ces jeunes ! Incapables d'attendre et de faire peuvre de patience ! Un peu de tenue que diable ! Je poursuivrais peut-être cela tout à l'heure. Sur ceux, Hauts les Haches, j'y vais !"


Harald Durakdammaz Grumbakirikson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snorri
Thane
avatar

Nombre de messages : 911
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Fluff du Clan Durakdammaz.   Jeu 8 Déc 2005 - 8:49

Tres bien tout ca !
Ca me motive pour paufiner et mettre en ordre toute les pieces qui forent le puzzle de ma vie, et de ce karak de surcroit.
J'espere que ca toi aussi te motiver pour nous conter la fin. Je suis impatient comme un poil au menton !

Snorri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karakdarka.actifforum.com
DwarfConan
Guerrier des clans
avatar

Nombre de messages : 156
Age : 37
Localisation : Veynes - Hautes Alpes (05)
Date d'inscription : 30/11/2005

MessageSujet: Re: Fluff du Clan Durakdammaz.   Jeu 8 Déc 2005 - 14:01

L'histoire est effectivement vraiment sympa, et le fait qu'elle soit présentée dans le même style que les présentations des unités dans le livre d'armée lui donne un petit air "officiel" qui la rend d'autant plus crédible !
Bravo, beau boulot. On attend effectivement la suite Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://remi.guitreau.free.fr
Yorri
Guerrier des clans


Nombre de messages : 91
Localisation : Cherche dans les montagnes là-bas tu me trouveras !
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: Fluff du Clan Durakdammaz.   Jeu 8 Déc 2005 - 18:49

j'attend la suite avec inpatience !
c'est un bon récit et présenter comme ça ....
donne air officiel ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harald Durakdammaz
Guerrier des clans
avatar

Nombre de messages : 91
Localisation : Quelque part dans le Vieux Monde
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Fluff du Clan Durakdammaz.   Jeu 8 Déc 2005 - 19:56

Merci beaucoup pour vos commentaires positifs !
A l'époque, cela m'avait semblé intéressant, non de parodier, mais plutôt de rendre hommage aux présentations du livre d'armée, que je trouvais fort bien faite...
Par contre, pour la suite, je ne continuerais pas tout de suite sur cette forme. Un rapport confidentielle à destination de Sa Majesté Impériale Karl Franz ne devrait pas trop tarder...

Harald Durakdammaz Grumbakirikson, un peu surbooké en ce moment, et qui demanderaient donc à ses frères un peu de patience...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fluff du Clan Durakdammaz.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fluff du Clan Durakdammaz.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fluff du Clan Durakdammaz.
» Les Skavens du Clan Brackus
» La Horde Fumante de Scruitiss Sale Oeil du Glorieux Clan Skryre...
» Fluff crédible ou pas?
» Le Lundi, c'est Slaaneshi... (fluff chaos inside)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Karak Draka royaume des Nathrong ::  Créations, Art et Récits  :: La Bibliothèque de Pierre :: Vos clans-
Sauter vers: